Trouver l’équilibre entre « faire » et « être »

Cela fait un an

Je n’ai pas écrit dans cet espace depuis bien longtemps… Un an, et quelle année ! Pour le monde, beaucoup d’épreuves et de changements… Pour moi cela a été une année de transition. Transition professionnelle puisque je me suis enfin lancée dans l’entrepreneuriat, vraiment cette fois-ci. Et transition personnelle puisque j’ai décidé de faire le grand saut, doublement : quitter Paris et habiter à la campagne.

J’habite à présent dans un village de 75 habitants dans le bocage ornais. Ma décision n’a pas été dénuée de doutes ni de peurs, mais j’y suis allée et je ne le regrette absolument pas. Je crois bien que je fais plus de rencontres et j’ai encore plus de vie sociale ici que je n’avais à Paris. Ce n’est pas la densité qui fait la vie sociale. Une dynamique s’est créée autour d’un tiers-lieu : le Coliving El Capitan. Je le fréquente depuis un an et demi et j’ai vu le nombre de nouveaux habitants, pour la plupart jeunes trentenaires, bondir. Une dizaine de nouveaux foyers dans le coin, une vingtaine de nouveaux habitants autour du Coliving.

Le confinement et la crise COVID n’y sont pas pour rien : les personnes qui viennent s’installer ici ne veulent pas attendre la retraite pour expérimenter le vivre ensemble et se reconnecter à la nature. La dynamique Coliving, c’est aussi ne pas rester qu’entre nous, la volonté de se connecter aux gens qui vivent sur le territoire, aux voisins, à ceux qui connaissent les histoires de ces lieux que nous découvrons, qui font déjà le territoire depuis tant d’années. Nous avons à coeur de cultiver l’humilité dans nos transitions.

Je souhaite à présent continuer à écrire, partager l’inspiration car il me semble que cette crise appelle à de nombreux changements, accélère la transition. Et puis ici, ça regorge d’initiatives inspirantes, on déconstruit et re-construit à peu près tout.

Passer de « faire » à « être »

C’était mon intention pour l’année 2020. Je me disais alors que la société était trop centrée sur le « faire, faire, toujours plus… ». Que l’on parlait beaucoup de pleine conscience, de sens, de transition… mais que finalement on reproduisait les mêmes méthodes, que l’on s’acharnait à vouloir être productif. Et que l’on finissait toujours par se retrouver le nez dans le guidon. En tout cas, c’est ce que je vivais à répétition. Pourquoi vouloir transformer la société si l’on n’incarne pas ce que l’on prône au quotidien, dans nos relations, dans l’énergie que l’on dégage ? On essaye de façonner une société avec nos valeurs mais pour cela on continue à mal collaborer, mal se comprendre, ne pas écouter l’autre et être inconscient de son propre comportement.

Je souhaitais également remettre l’importance de l’art dans ma vie. Je commençais à écrire des slams et de la poésie, j’y trouvais ma manière d’exprimer ce qui était présent pour moi. Je sentais l’importance de le faire, mais bien sûr, la société continue à considérer l’art comme un hobby, après le travail, à la retraite peut-être… Quelque chose de l’ordre du loisir, pas quelque chose de fondamentalement utile. C’est pourtant une partie de la réponse à de nombreux problèmes. L’art libère la créativité, libère la parole, cela peut être un exutoire des émotions compliquées que l’on traverse en ce moment, une manière d’imaginer le monde que l’on espère. Et ce n’est pas réservé à ceux qui se disent artistes, nous pouvons tous créer quelque chose, à notre manière. Dans un monde très centré sur le pragmatisme, la science et la productivité, on oublie le puissant pouvoir créateur qu’a l’art, on oublie que l’art aussi façonne le monde.

Alors j’ai fait des efforts de lâcher prise sur les objectifs de productivité. J’ai senti ma créativité se libérer plus puissamment et plus efficacement que jamais… En fait, c’est comme cela que j’ai réussi à être productive. C’est le comble non ?

Equilibrer le « faire » et l' »être »

En cette fin d’année 2020, je regarde cette année et ressens énormément de gratitude. 2020 a secoué, 2020 a tout changé. Et ce n’est que le début.

Aujourd’hui, je souhaite poser une intention de « faire » ET d' »être ». Parce qu’il n’y a pas de « faire » sans « être » et pas d' »être » sans « faire ». Je vois beaucoup de problèmes de notre société sous le prisme d’un problème de déséquilibre. On ne fait pencher la balance que d’un côté. Mon intention est de viser l’équilibre, l’équilibre qui apaise, qui nourrit, qui créé, qui relie,… Vouloir retrouver un équilibre entre « faire » et « être » est déjà révolutionnaire dans un monde où seul le « faire » est valorisé. Si au quotidien, je prête autant d’attention à me nourrir intérieurement, me donner l’amour et l’attention que je recherche (trop souvent) à l’extérieur, m’écouter et donner corps à mes valeurs et mes émotions… que d’avancer sur mes projets, répondre à mes mails, gérer les tâches qui doivent être faites, alors je réinvente mon travail et je réinvente ma vie.

D’ailleurs, ici on ne parle même plus de travail (dont l’étymologie fait froid dans le dos : du latin tripalium qui est un instrument de torture composé de trois pieux). On parle d’oeuvrer, de cocréer, de coopérer. On cherche comment contribuer au territoire, à la société et dans le même temps rendre hommage à la vie. Aussi, j’hésite parfois à garder ce nom de blog « Optimistic Workers » mais j’apprends que « oeuvrer » en anglais se dit « work » alors tant mieux. 🙂

Belles fêtes de fin d’année à tou.te.s et à très vite sur cet espace d’expression !

Commentaires

2 comments on “Trouver l’équilibre entre « faire » et « être »”
  1. moryeyaf dit :

    Super Fleur toute cette vie et cette énergie qui débordent en toi ! ça fait très plaisir de voir des exemples comme le tien de révolution profonde, c’est très inspirant ! J’apprécie beaucoup l’audace, le cœur et la prise de recul que tu mets dans cette belle œuvre. Merci pour ton partage 😉 – Amaury

    J'aime

  2. clairoute dit :

    Cooool de te lire, merci 🙂 ❤

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s